vendredi 8 juin 2012

Les Imaginales 2012 (3) - Lionel Davoust

Lionel Davoust était le "coup de cœur des Imaginales" cette année. Comme c'est un auteur que j'apprécie beaucoup, découvert grâce à la blogosphère, et qu'en plus j'ai lu quasi tous ses bouquins (et que je les ai appréciés), c'est tout naturellement que je me suis rendue à la conférence qui lui était consacrée. Ce n'est pas peu dire car pour ce faire, j'ai dû sacrifier une conférence sur la fin du monde sur l'autel des mp3 d'ActuSF.

Je ne vais pas vous faire un résumé complet de la conférence que vous pouvez de toute façon  écouter ici mais je voudrais quand même noter deux choses ...

II va falloir que j'acquiers L'importance de ton regard (le recueil de nouvelles de l'auteur) à l'occasion car l'extrait qui nous a été lu à la conférence était diablement alléchant, qu'il y a une nouvelle rattachée à l'univers de La volonté du Dragon et une autre qui est rattachée à celui de Léviathan. Malheureusement, il était en rupture de stock aux Imaginales.

J'ai été particulièrement marquée par toute la discussion sur l'antimanichéisme de l’œuvre de Lionel Davoust et par une phrase que Lionel a dite : "L'histoire n'a pas de discours à donner, juste éventuellement des questions à poser". C'est une vision de la littérature que j'aime beaucoup qui va tout à fait dans le sens de l'importance que j'accorde à l'esprit critique. Entendons-nous, ça ne veut pas dire que je n'aime pas de temps en temps me farcir un bouquin ou un film à la morale bien bourrine, mais peut être que la différence est dans ce qu'on en retient, 1 an, 10 ans après et la façon dont ce qu'on lit ou ce qu'on voit peut influencer notre façon de penser, de voir les choses, même sans qu'on s'en rende compte (et du coup je préfère lire des bouquins écrits par des auteurs comme Lionel que de regarder Secret Story sur TF1) (c'est vrai quoi, on sait jamais ce qu'on peut attraper en regardant ce genre d'émission).



Emportée dans mon élan davoustien, je me suis en prime rendue au déjeuner avec l'auteur, où mis à part deux personnes faisant partie du festival (notre lecteur de la conférence du samedi et une jeune damoiselle dont j'ignore la fonction sur les Imaginales mais en tout cas elle avait un badge), nous n'étions ... que des blogueurs. A savoir Lhisbei et Mr Lhisbei, Tortoise, Endea et moi.

La conversation a été tellement passionnante que j'en ai perdu ma frénésie du livetweet. On a beaucoup parlé de Leviathan - pas en vain car Mr Lhisbei est allé s'acheter le premier tome dans l'après-midi -, comment Lionel Davoust voudrait bien revenir dans cet univers, du droit de citer les marques dans les livres (oui d'accord c'est bizarre et c'est de ma faute), de l'importance que Lionel accorde à camper ses personnages dans des lieux qui existent vraiment et du coup de l'usage de Google Street View dans le travail de recherche, et de toute sorte de choses tout aussi passionnantes les unes que les autres. Une expérience inédite mais tout à fait concluante pour moi que j'espère rééditer aux prochaines Imaginales avec un autre auteur.

4 commentaires:

  1. Yep je plussoie tout cela ^^
    L'homme est infiniment sympathique, intéressant et agréable :)

    RépondreSupprimer
  2. je plussoie itou.
    pour les diaporamas je ne sais pas ce qui se passe. est-ce que tu réduis tes photos avant de les envoyer sur kizoa ? je réduis les nôtres (M lhisbei fait des photos très lourdes et je dois réduire leur taille de moitié)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je ne réduis pas mais j'ai jamais eu de problème jusqu'à présent. Et maintenant il fonctionne .. Je cherche plus à comprendre XD

      Supprimer